Rechercher
  • Samuel Kerhuel

Valorisation des données épisode I : La data, nouvel or noir ?

On entend, on lit de plus en plus que la data est le nouvel or noir, qu’une révolution digitale est en route, que les entreprises doivent se transformer ou mourir.

Ok, peut-être, mais concrètement cela veut dire quoi ? Et faut-il avoir peur du digital ?

Dataloha aide les entreprises à exploiter leurs données, nous sommes en quelque sorte les raffineurs de cet nouvel or noir 😊. Nous préférons plutôt parler de valorisation de données mais tout ça reste généralement bien nébuleux et j’ai décidé d’écrire une série d’articles pour tenter d’éclaircir, démystifier, « desanxiogèniser » le sujet.


C’est quoi ce nouvel or noir ? Ça sert à quoi ?

Le nouvel or noir serait donc la data, la donnée. Ok, super mais jusqu’à preuve du contraire, aucune donnée n’a jamais fait avancer de machine alors ça sert à quoi ?


Valoriser la donnée

Bien utilisées, les données peuvent générer beaucoup de valeur. Ceci est donc l’intérêt fondamental des données : générer de la valeur.


Quelle valeur ?

Autant il est facile de concevoir la valeur des matières premières comme l’énergie ou les matériaux autant les données comme matière première, c’est moins évident.

On peut d’abord penser qu’il faille vendre ses données pour les valoriser. Certains le font mais cela reste minoritaire, compliqué juridiquement et économiquement. Ce n’est donc pas de cela que l’on parle ici.

Il faut bien comprendre que la valeur doit s’inscrire dans le modèle économique de chaque entreprise et qu’il n’y a pas une réponse unique. Il est essentiel de répondre à un problème identifié, à une opportunité d’amélioration.

Il peut s’agir d’optimiser ses opérations : améliorer ses marges (achats, ventes), sa productivité, sa logistique (gestion des stocks, des flux). On peut miser sur l’humain : améliorer la relation client, faciliter le travail des acteurs de l’entreprise, améliorer la communication interne/externe.


Comment générer de la valeur ?

La première étape est de définir ce que l’on souhaite que le digital apporte. Dans un deuxième temps il s’agit d’identifier les données à disposition. Enfin vient la définition des outils et des procédures à mettre en place pour tirer la valeur de ces données.

Il est important de procéder dans cet ordre. La motivation de passer au digital n’est pas d’utiliser ses données ou des technologies, la motivation première est économique. Les données et les outils au service de l’entreprise et de l’humain.

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'objectif de ce blog est de partager notre expérience sur les données en général et plus particulièrement sur la valorisation de la donnée qui est la raison d'être de Dataloha. Nous écrivons en prior